Bonanza, spécialiste du recrutement via les réseaux sociaux, a mené une étude sur l’état d’esprit des 18-35 ans face à l’emploi. DW* INSIDE interroge le co-fondateur, Mathieu Marziou pour nous en dire plus !
Pourquoi il était important pour vous de faire cette étude sur les attentes des 18-35 ans face à l’emploi ?

Pendant le confinement nous avons pu observer beaucoup de jeunes et moins jeunes s’inquiéter de leur futur, on recevait beaucoup de messages de personnes en recherche d’emploi ou d’alternance chaque semaine.

Cela nous a interpellé, on a voulu faire quelque chose et alerter les employeurs sur la situation pour les aider à mieux appréhender les attentes et les besoins de ces jeunes en recherche. On s’est dit qu’aller interroger les salariés et candidats sur le sujet était la meilleure chose à faire. Nous sommes donc allés interroger près de 1000 personnes sur leurs attentes pour réaliser cette étude.

Depuis nous avons de nombreuses sollicitations d’entreprises pour recevoir l’étude et échanger avec nous sur l’état d’esprit et attente des 18-35 ans.

 
On voit un vrai enjeu de marque employeur dans la façon de gérer la crise et même l’après-crise. Quels éléments peuvent, selon toi, mettre à mal la rétention et l’attraction des talents ?

Oui, on remarque que des tendances se dessinent et que les entreprises qui ont su se montrer solidaires pendant la crise (maintien du salaire, mise à disposition de services gratuits pour les hôpitaux, etc.) gagnent en marque employeur et donc en attraction (cf étude). À l’inverse c’est une mauvaise gestion de crise (chômage partiel abusif, manque de communication interne, sur-sollicitation des employés, etc.) qui va engendrer une mauvaise image en interne et qui va évidemment se véhiculer à l’externe.

Bien sûr cela reste une crise inédite et par définition compliquée à gérer pour n’importe quelle entreprise, même avec la meilleure volonté du monde.

 
Quelle est ta « team » quand on parle de télétravail : team 100%, team de temps en temps ou team jamais ?

On s’est posé la question sur le fait de mettre la boite en “full remote” mais finalement on préfère avoir des moment d’échanges réguliers avec l’équipe, on va opter pour de l’hybride 🙂

 
Quels sont tes conseils pour réussir un recrutement à distance ?

Axer davantage le discours sur la transparence ! En effet, je trouve que c’est encore plus compliqué pour le candidat de se projeter dans l’entreprise quand le recrutement se fait à distance, il n’y a, par exemple, pas de visite des locaux où l’on peut déjà sentir l’ambiance d’entreprise, croiser de futurs collègues, etc. Le fait d’être transparent et de donner plus de détails (l’ambiance, les horaires, le cadre, etc.) permet au candidat de mieux se projeter 🙂

Pour télécharger l’étude, c’est par ici !

mathieu marziou confinement DW INSIDE

Interview de Mathieu Marziou, co-fondateur de Bonanza, startup de la communauté DW* INSIDE.

Tags: